US Nafarroa : l’exploit contre Albi

  • By A - B -
  • 6 janvier 2019
  • 0
  • 956 Views

NAFARROA – ALBI : 18-15 

FÉDÉRALE 1 (POULE 2, 13E JOURNÉE)

LE PETIT POUCET MANGE L’OGRE
DAVID TERRASSE GOLIATH


A l’issu d’un match fait de vaillance et de solidarité, les Basques de Nafarroa ont réalisé l’exploit de battre des Albigeois décontenancés et trop indisciplinés.

Lieu : Saint Etienne de Baïgorry (stade municipal). Spectateurs : 1 650. Arbitre : M.Alejo (Nouvelle Aquitaine).

Mi-temps : 8-10.
Nafarroa :

L’équipe : Cadot (Barnetche 53e) ; Texier, Brust (A. Tissier 48e), Gaillardet, Bascans ;(o) Gueçaimburu (Brust 72e), (m) Iñarra (G. Tissier 57e) ; Carricart, L. Gastambide(M. Iphar47e), I. Iphar (R. Cachenaut 62e) ; F. Perez (P. Gastambide 64e), Cachenaut(c) ; Cedarry (Ortiz 41e), Jaureguiberry (Ménage 47e), Diriart (Cedarry 70e).
Carton jaune : Carricart (37e).

Albi :
L’équipe : Caminati ; Mafi (Lacelle 49e), Vaccaro (Sicart 73e), Bertrand, Vasuinubu ;(o) Bisman, (m) Magnaval (Russell 62e); Calas (Pardakhti 60e), Essid, Dufour ; André(c) (Gaillard 61e), Boukerou (Vedel 55e) ; Tafili (Sevestre 69e), Castant, Dedieu(Ceccato 69e).
Carton jaune : André (42e), Boukerou (46e), Pardakhti (64e).

Le froid piquant n’a pas rebuté le très nombreux public attiré par cette rencontre qui a tenu toutes ses promesses, par son engagement, son jeu varié et son indécision. Les
Basques, bien que dominés une bonne heure en mêlée, ont su pousser les visiteurs, surpris, dans leurs retranchements, les plongeant dans le doute et dans l’indiscipline (17 pénalités contre 8). Les supporters Basques, enthousiasmés par la vaillance et la solidarité de leur équipe, n’ont pu jauger qu’épisodiquement les qualités indéniables des Tarnais. Ce sont pourtant ces derniers qui ouvrent la marque d’entrée de jeu (0-3 ; 2e). Mais les Bas Navarrais tiennent à annoncer à leurs adversaires qu’ils ne sont pas sur le terrain en victimes expiatoires. Crânement, ils mettent les Albigeois sur le reculoir, et malgré la perte d’une touche bien placée, projettent quand même Cachenaut vers l’essai grâce à un une-deux rageur entre Brust et Cadot (5-3 ; 14e).
Les Albigeois réagissent à la hauteur de leur statut, multiplient les initiatives, mais se
heurtent à une défense agressive. Toutefois, après une succession pénalités-mêlées qui mettent les Basques au supplice, ils arrivent à marquer en force (5-10 ; 26e).

Les locaux reprennent la conduite du match et conduisent les visiteurs ballottés à la faute (8-10 ;30e). Le tournant du match survient très certainement juste avant la pause : les Albigeois en supériorité numérique bénéficient de plusieurs pénalités proches de la ligne qu’ils transforment en mêlées, mais ils sont finalement repoussés par une défense des locaux opiniâtres (39e). Les Basques manquent de scorer dès la reprise (42e), poursuivent l’enchaînement des actions et permettent à Cachenaut de signer un doublé (15-10 ; 48e). Poussés par un public bouillonnant, ils profitent de leur temps fort pour continuer à bousculer les Tarnais et se donner un peu d’air (18-10 ; 57e). Les visiteurs, décontenancés, ont du mal à remettre la main sur le ballon, et permettent à Nafarroa de jouer tous les siens. Peu à peu, les Albigeois parviennent à desserrer l’étau, et commencent à remonter des ballons à une vitesse qui semble leur marque de fabrique, et qui perturbe la défense adverse. Malgré quelques réactions sporadiques des locaux, les Tarnais réussissent à marquer en débordement (18-15 ; 77e). Sentant le danger, les Basques se lancent à l’offensive, mais manquent une pénalité (80e), un échec qui ne les prive pas d’une victoire méritée. Albi conserve sa place de leader, et Nafarroa reste dans la course au maintien.

Jérémy Wanin, entraîneur d’Albi : Félicitations à l’équipe de Nafarroa, qui par son agressivité collective, nous a posé beaucoup de problèmes. Dommage que nous n’ayons pas su scorer à la fin de la première. Nous avons été encore une fois trop indisciplinés, et il va falloir nous remettre la tête à l’endroit dans l’optique de la réception de Valence d’Agen samedi.

Iban Iphar, troisième ligne de Nafarroa : Ce n’est pas la victoire d’une équipe, mais celle de tout un club. La générosité, la vaillance, l’amitié peuvent tout emporter !