Nafarroa vs Valence D’Agen

  • By A - B -
  • 4 novembre 2018
  • 0
  • 670 Views

NAFARROA – VALENCE D’AGEN FÉDÉRALE 1 (POULE 2, 8E JOURNÉE)

Nafarroa —————- 22

Valence d’Agen ——- 20

Lieu : Saint Jean Pied de Port (Stade Adolphe Jauréguy). Spectateurs : 1 300. Arbitre : M. Liboz (Bourgogne Franche Comté). Mi-temps : 12-13.Nafarroa confirme : Les Bas Navarrais ont confirmé leur progression en remportant un troisième succès à domicile.
Nafarroa : 1 essai de pénalité (79e), 5 pénalités (5e, 10e, 25e, 40e, 61e) de Gueçaimburu. L’équipe : Barnetche – Goicohechea (Cadot 65e), Brust, Gueçaimburu, Texier (Aguerre 65e) – (o) A. Tissier, (m) Iñarra (G. Tissier 52e) – Carricart (Poydessus 63e), M. Iphar, L. Gastambide (P. Gastambide 57e)) – 5. F. Perez (R. Cachenaut 65e), 4. A. Cachenaut (cap) – 3. Ortiz (Toro 67e), 2. Ménage, 1. Diriart (Jaureguiberry 47e).
Cartons jaunes : Carricart (40e), L. Gastambide (49e)
Valence d’Agen : 2 essais de Lescout (40+1e) et de Meneghini (55e), 2 transformations, 2 pénalités (23e, 38e) de Bouyxou.
L’équipe : Minguillon – Furini, Lacombe, Meneghini, Tardieu – (o) Bouyxou, (m) Nassir (Dulay 53e) – Lescout, Kanfous, Gorry (Anania 60e, Samisoni 76e) – Taede (Marguellani 40e), Thomas (Flanquart 46e), Gouveia (Marman 60e)
Cartons jaunes : Merenger (24e), Samisoni (78e)
Un soleil éclatant s’était encore invité à Garazi, réchauffant le très nombreux public présent. Menés 12-20 à la 55ème minute, bousculés sur les fondamentaux, les Basques ont réussi, grâce aux ressources mentales et la solidarité qu’on leur connait à renverser la situation. Le match commence par une touche perdue par les locaux dans le camp Valencien. Ils parviennent à contrôler la suivante à 5 mètres des buts adverses et ouvrent le score (3-0 ; 5e). Les Tarn et Garonnais ont du mal à desserrer l’étreinte Basque, et se montrent très indisciplinés, ce dont profitent les locaux (6-0 ; 10e). En ce début de match, les Valenciens s’avèrent on ne peut plus empruntés, maladroits et indisciplinés, mais restent vigilants en défense, annihilant de ce fait les attaques Bas Navarraises. Malgré tout, les visiteurs parviennent à réduire l’écart (6-3 ; 23e). Brièvement car les locaux répliquent aussitôt (9-3 ; 25e). Durant quelques minutes, les locaux prennent l’ascendant en mêlée et sur les ballons portés mais manquent une pénalité (30e). Peu à peu, les Valenciens entrent dans le match, et poussent les locaux à la faute sur mêlée (9-6 ; 38e). À nouveau, les locaux répondent de suite (12-6 ; 40e). On pense alors que pour la première fois de la saison, Nafarroa sera devant à la mi-temps, mais ce sont les Tarn et Garonnais, qui, après plusieurs temps de jeu d’avants, virent en tête aux agrumes (12-13 ; 40+1e). Dès le retour des vestiaires, les visiteurs prennent le match en main, et maintiennent les Basques dans leur camp. Ils imposent une pression étouffante sur les locaux, mais manquent une pénalité qui se serait avérée importante (50e). Les Bas Navarrais subissent, défendent avec acharnement, mais sont débordés par une très vive offensive Valencienne qui envoie Meneghini entre les poteaux (12-20 ; 55e). Nullement démoralisé, le public Basque, sûr de la pugnacité de son équipe, encourage bruyamment ses joueurs, et ceux-ci réagissent très vite (15-20 ; 61e). Ils tentent de s’installer dans le camp visiteur, mais, pénalisés en mêlée, sont repoussés (67e, 69e). Les joueurs de Valence ne peuvent les empêcher de revenir, et sur une touche aux 15 mètres adverses, les locaux frôlent la marque (75e). Successivement, les Basques perdent 2 touches à 5 mètres (76e, 77e), mais la troisième sera la bonne, puisque sur le maul qui suit, bloqué illicitement, ils bénéficient d’un essai de pénalité (22-20 ; 79e). Une nouvelle touche perdue par les locaux près de la ligne médiane ne donnera pas l’occasion aux Valenciens d’exploiter efficacement la munition ainsi récupérée. Cette victoire permet à Nafarroa de sortir de la zone de relégation, dans laquelle le remplace l’Avenir Valencien.


Stéphane Gueçaimburu, trois quart centre et buteur de Nafarroa : Nous sommes très contents d’avoir remporté ce match qui a été très compliqué. Nos adversaires ont marqué sur toutes leurs occasions, et nous, nous avons trouvé collectivement les ressources pour gagner le match, poussés par le très nombreux public.


Olivier Laurent, entraineur de l’Avenir Valencien : Nous et nos joueurs avons fait ce qu’il fallait, tout au long de la semaine et sur le terrain aujourd’hui pour ramener une victoire contre une équipe que l’on sait valeureuse. Je suis fier de l’engagement de mes joueurs, mais en colère contre plusieurs décisions arbitrales qui ont faussé le match.